Møns Island

Publié le par Sophie

Møns Island

Ce week-end avec ma petite troupe d'acolytes qui se composent d'un Italien, un allemand et une espagnole, nous sommes allées à Møn, une île au sud de Copenhague. Première fois que je changeais d'île au sein du Danemark car rappelons le, Copenhague est sur une île mais le pays est composé de plusieurs îles + d'une partie accrochée à l'Allemagne.

Møns Island

Bon enfin, pour vous situer rien de tel qu'une petite carte, cela met toujours les choses au bon endroit. Nous y sommes allée en voiture approximativement en 2h (je dirais) avec P. se comportant comme un enfant pour savoir quand on était arrivé et pourquoi on était coincé dans les bouchons. Oui, bien sure, car nous avons choisi le premier week-end des départs de vacances pour aller sur l'île où se trouve les "summerhouse". J'ai été surprise entant que sudiste habituée à voir et à subir des bouchons, d'entendre qu'il était très rare d'en avoir ici ....

Ahh oui, j'allais oublier!! Les vacances d'été pour les danois sont majoritairement en juillet (il paraitrait que c'est le mois le plus beau ici). Il n'est pas rare qu'ils prennent 3 semaines en cette période et c'est pour cela que je vais me retrouver un peu seule dans les semaines à venir au travail.Cela peut s'expliquer aussi par le fait que l'école, ici commence dès le mois d'aout mais je pense aller à la pêche aux informations dans le mois qui vient pour vous donner plus de détails et ne pas dire de bétises!!

Møns Island

Comme vous avez pu le voir... les plages de Møn sont bordées de falaises blanches plutôt impressionnantes. Pour y accéder, nous avons du descendre (dans un premier temps, avant de les remonter) une quantité astronomique que dis-je un nombre faramineux de marches [mode Marseillaise ON] dans une foret en se racontant le dernier Jurassic park... [ok, je l'admet la conversation était sur le fait que durant tout le film, j'ai flippé.... j'ai testé "la fonctionnalité du siège à encaisser les sursauts des spectateurs"....mais pour ma défense .... c'était mon premier ... et c'était en 3D on est ingénieure où on ne l'est pas....].
Revenons à nos moutons ....donc après un pic nique au bord de la mer, nous décidons de longer la plage.
Le temps était plus que clément [dans le référentiel danois] par conséquent, après de vifs encouragements, je me suis laissée convaincre de rentrer dans l'eau... comment décrire cela... froid voir très froid... avec une sensation qu'on va surement perdre des doigts de pied dans la bataille..... [cependant, depuis, je suis allée me baigner à Copenhague et je relativise l'eau à Møn n'est pas si froide et j'essaye de me répéter l’adage de ma coloc "Le froid, c'est dans la tête" sans grand succès jusqu'à présent....].
C'est d'ailleurs surprenant de voir les comportement/utilisations de la plage qui changent en fonction de là où on se trouve. Venant de Nice, on a plutôt l'habitude de rester longtemps dans l'eau (vu qu'on a l'impression qu'on ne va pas mourir geler) et la plupart du temps, on est en maillot de bain. De plus, on y reste souvent toute la journée.
Alors que par exemple, en Bretagne, déjà on doit prévoir car cela ne dépend pas vraiment que de nous mais aussi des marées... le pull est souvent de rigueur et l'immersion dans l'eau beaucoup plus difficile mais les paysages sont magnifiques et il y a du sable et ça c'est indéniablement un énorme avantage par rapport aux P****N de galets:
- qui sont brulant ... tu ne peux mm pas choisir le bon angle d'approche non car rester sur place est une souffrance...ben oui oublie les scènes au ralenti avec ta moitié et toi courant au soleil couchant... Non..non pas possible
- c'est moche avouons-le même si ils sont là pour des raisons sanitaires et
- B****L, ça fait super mal à tel point que tu consens à acheter les chaussures de plages connues sous le petit nom "Méduses" qui sont réellement hideuses enlevant tout charme que tu aurais pu acquérir après de long mois de diète et de pédicure... A tel point que je pense qu'on peut ériger une règle disant q quand tu portes des méduses, tu as le droit de te goinfrer de "Chouchoux".... [même si tu haïras un peu plus tard, le jeune homme perfide qui sillonne les plages en beuglant "Qui veut des chouchoux??? Qui veut des chouchoux"...]
Car dans la vie, il y a des dilemmes comme le "conflit de la guerre en Tchecheni", "est ce que je prends 2 ou 3 boules de glaces? Allez trois après je ferai attention", "est ce que je vais me les peler si je porte une jupe par 15 degrés venteux avec pluie? Bordel, on est peut être au Danemark mais c'est mi-juillet" ou encore "Est ce que je préfère ressembler à une baleine échouée en sortant de l'eau en équilibre plus qu'instable ou alors porter des méduses...?" Questions toujours aussi épineuses malgré les dix ans d’introspection profond de mon moi et surmoi

ENFIN là, je m'égare totalement donc il faut que je focus, Focus Sophie...
Nous avons montés les marches où j'ai cru mourir une bonne dizaine de fois de manière très princière pour nous retrouver au milieu d'une forêt assez verdoyante.

Møns Island
Møns Island

Alors là, nous sommes arrivées à un moment critique de la journée... qui arrive toujours quand je fais une expédition avec P. : Le moment où on est paumé... on ne sait plus où on est ... et P se veut rassurant en sortant son téléphone avec GPS pensant que cela va tout résoudre!! [sauf que dans une foret avec aucun signal... pas sur..]. Nous avons consentis pour ne pas le vexer plus que par conviction à l'écouter la première heure ... sans grand succès ...
A la fin, S. et moi-même, nous avons décidé de suivre notre logique et d'aller en direction parallèle à la plage que nous avions longés au chemin aller. et après une bonne grosse demi-heure et quelques geremiades de P., nous sommes arrivées à la voiture où nous desservions une bonne glace [ne me regardez pas comme cela.... je porte peut être pas de méduses... mais un pull avec mon maillot!!! et puis il y a eu la montée des marches et la ballade dans la foret!!]

Et puis, il était temps de retourner sur Copenhague où le jazz festival nous attendait... mais bon on doit l'avouer la route avait des paysages plutôt sympathiques

Møns Island
Møns Island
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article